canardbleu

Les filles du bord de mer

Les filles du bord de mer

Salvatore Adamo (1964)

Je me souviens du bord de mer
Avec ses filles au teint si clair
Elles avaient l’âme hospitalière
C’était pas fait pour me déplaire
Naïves autant qu’elles étaient belles
On pouvait lire dans leurs prunelles
Qu’elles voulaient pratiquer le sport
Pour garder une belle ligne de corps
Et encore, et encore, z’auraient pu danser la java

Z’étaient chouettes les filles du bord de mer
Z’étaient faites pour qui savait y faire

Y’en avait une qui s’appelait Eve
C’était vraiment la fille d’mes rêves
Elle n’avait qu’un seul défaut
Elle se baignait plus qu’il ne faut
Plutôt qu’d’aller chez le masseur
Elle invitait le premier baigneur
A tâter du côté de son cœur,
En douceur, en douceur
En douceur et profondeur

Z’étaient chouettes les filles du bord de mer
Z’étaient faites pour qui savait y faire

Lui pardonnant cette manie
J’lui propose de partager ma vie
Mais dès que revint l’été
Je commence à m’inquiéter
Car sur les bords d’la Mer du Nord
Elle se remit à faire du sport
Je tolérais ce violon d’Ingres
Sinon elle devenait malingre

Puis un beau jour j’en ai eu marre
C’était pis que la mer à boire
J’lai refilée à un gigolo
Et j’ai nagé vers d’autres eaux

Z’étaient chouettes les filles du bord de mer
Z’étaient faites pour qui savait leur plaire


Accueil du site | | | | Statistiques | visites : 18951

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Canard Bleu (orgue de Barbarie)  Suivre la vie du site Répertoire Canard Bleu   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.12 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 1