canardbleu

Quand on s’promène au bord de l’eau

Quand on s’promène au bord de l’eau

Paroles : Julien Duvivier et L. Poterat, musique : Maurice Yvain et J. Sautreuil (1936). Interprété par Jean Gabin

Du lundi jusqu’au sam’di,
Pour gagner des radis,
Quand on a fait sans entrain
Son boulot quotidien,
Subi le propriétaire,
L’percepteur, la boulangère,
Et trimballé sa vie d’chien,
Le dimanch’ viv’ment
On file à Nogent,
Alors brusquement
Tout paraît charmant ! ..

Quand on s’promène au bord de l’eau,
Comm’ tout est beau...
Quel renouveau ...
Paris au loin nous semble une prison,
On a le cœur plein de chansons.
L’odeur des fleurs
Nous met tout à l’envers
Et le bonheur
Nous saoule pour pas cher.
Chagrins et peines
De la semaine,
Tout est noyé dans le bleu, dans le vert ...
Un seul dimanche au bord de l’eau,
Aux trémolos
Des p’tits oiseaux,
Suffit pour que tous les jours semblent beaux
Quand on s’promène au bord de l’eau.

J’connais des gens cafardeux
Qui tout l’temps s’font des ch’veux
Et rêv’nt de filer ailleurs
Dans un monde meilleur.
Ils dépens’nt des tas d’oseille
Pour découvrir des merveilles.
Ben moi, ça m’fait mal au cœur ...
Car y a pas besoin
Pour trouver un coin
Où l’on se trouv’ bien,
De chercher si loin...

Refrain


Accueil du site | | | | Statistiques | visites : 20716

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Canard Bleu (orgue de Barbarie)  Suivre la vie du site Répertoire Canard Bleu   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.12 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 3