canardbleu

Frédo

Frédo

Paroles de Bernard Dimey, musique de Hubert Degex, interprété par les Frères Jacques (1973)

On l’ connait d’puis la communale
Le gars qu’est là sur la photo
A la premièr’ pag’ du journal
Mais on l’ reverra pas d’ sitôt
Il a saigné deux vieill’s mémères
Et buté trois flics, des costauds
Certain’ment sur un coup d’ colère
Vu qu’il est pas méchant Frédo

Il a pillé la Banqu’ de France
Pour rendr’ service à des copains
Pour améliorer leurs finances
Faut bien qu’ tout l’ mond’ y gagn’ son pain
Y’a deux trois employés d’ la banque
Qu’ont pris d’ la mitraill’ plein la peau
Bon dieu dans ces cas là on s’ planque
Mais c’est pas sa faute à Frédo

Il a liquidé sa frangin’
Un’ salop’ une rien du tout
Parc’ qu’il voulait plus qu’ell’ tapine
Elle a calanché sur le coup
Ca c’est des histoir’s de famille
Ca regarde pas l’ populo
Et puis c’était jamais qu’un’ fille
A part ça l’est gentil Frédo

Il a vagu’ment fait du chantage
C’était plutôt pour rigoler
Pour avoir l’air d’être à la page
Mais les môm’s qu’il a chouravés
C’était des p’tits morveux d’ la haute
Qui bouff’nt du caviar au kilo
Tout pour les uns rien pour les autres
"C’est pas just"’ y disait Frédo

Il a fait l’ ramdam chez les Corses
Un soir qu’il avait picolé
Et comm’ i’ connait pas sa forc’
Les autr’s ils ont pas rigolé
Raphaël a sorti son lingue
Bref tout l’ mond’ s’est troué la peau
C’est vraiment une histoir’ de dingues
Vu qu’ c’est tous des pot’s à Frédo

L’histoir’ des deux voyous d’ Pigalle
Qu’il a flingué d’un cœur léger
Moitié camés moitié pédales
Il fallait bien les corriger
Sinon peu à peu qu’est c’ qui s’ passe
Un jour ça s’allonge aux perdreaux
Total qui c’est qui paie la casse
"C’est nos zigues" y disait Frédo

Un coup d’ piqu’ feu dans l’ péritoine
Et Frédo s’est r’trouvé comm’ ça
Le cul su’ l’Faubourg saint Antoine
Qu’est c’ qu’il foutait dans c’ quartier là
Bien sûr il s’est r’trouvé tout d’ suite
Avec les poulets sur le dos
Maint’nant vous connaissez la suite
Vous l’avez lue dans les journaux

Un garçon qu’avait tout pour faire
Impeccable mentalité
Délicat, correc’ en affaires
Bref il avait qu’ des qualités
Ca fait mal quand on l’imagine
En train d’ basculer sous l’ couteau
De leur salop’rie d’ guillotine
Un mec aussi gentil qu’ Frédo.


Accueil du site | | | | Statistiques | visites : 23516

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Canard Bleu (orgue de Barbarie)  Suivre la vie du site Répertoire Canard Bleu   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.12 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 5