canardbleu

Mon amant de Saint-Jean

Mon amant de Saint-Jean

Mon amant de Saint-Jean est une chanson d’amour française (valse musette) de 1942 qui connut un immense succès. Les paroles sont de Léon Agel et la musique d’Émile Carrara. La chanson fut interprétée par Lucienne Delyle et reprise plus tard par Charles Trenet. En 1980 François Truffaut l’a utilisée dans son film Le dernier métro.

Je ne sais pourquoi j’allais danser à Saint-Jean au musette,
Mais il a suffit d’un seul baiser pour que mon cœur soit prisonnier.

Comment ne pas perdre la tête
Serrée par des bras audacieux
Car l’on croit toujours
Aux doux mots d’amour
Quand ils sont dits avec les yeux,
Moi qui l’aimais tant,
Je le trouvais le plus beau de Saint-Jean,
Je restais grisée
Sans volonté,
Sous ses baisers.

Sans plus réfléchir je lui donnais le meilleur de mon être,
Beau parleur chaque fois qu’il mentait, je le savais, mais je l’aimais.

Refrain

Mais hélas à Saint-Jean comme ailleurs, un serment n’est qu’un leurre,
J’étais folle de croire au bonheur et de vouloir garder son cœur.

Comment ne pas perdre la tête
Serrée par des bras audacieux
Car l’on croit toujours
Aux doux mots d’amour
Quand ils sont dits avec les yeux,
Moi qui l’aimais tant,
Mon bel amour mon amant de Saint-Jean,
Il ne m’aime plus,
C’est du passé,
N’en parlons plus !


Accueil du site | | | | Statistiques | visites : 19501

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Canard Bleu (orgue de Barbarie)  Suivre la vie du site Répertoire Canard Bleu   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.12 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 1