canardbleu

Solitude

mardi 22 septembre 2015 par Maurice Guéguen

− Evidemment ce n’est pas leur faute, ils ne peuvent pas venir tous les jours non plus, ils sont loin, ils ont leur travail et puis leurs enfants à s’occuper. Vous avez des enfants ?

− J’ai un fils, il est en Australie. Il est venu une fois…

− C’était quand, avant que je sois arrivée ?

− … Je ne me rappelle plus quand. Et mon mari, il a foutu le camp avec une jeune, alors...

− Moi, ils ne sont pas si loin, mais un peu loin quand même, des fois ils ne peuvent pas venir, alors je suis toute seule, c’est ça qui est triste. Mais bon, ils ne peuvent pas non plus venir tous les jours, ils ont autre chose à faire, les enfants, la maison, le travail…

− Ils sont venus il n’y a pas longtemps…

− Oui, ils ont profité qu’ils avaient des courses à faire, c’est pour ça qu’ils ne sont pas restés longtemps, ils avaient des courses à faire. Je ne sais pas pour dimanche prochain, parce que forcément, ils n’ont pas que ça à faire, il faut qu’ils pensent aussi un peu à eux, c’est normal.

− Ben, oui, enfin, on est là, c’est le principal, mais bon…

− Peut-être le dimanche d’après, on verra bien…

− C’est long.

Maurice Guéguen, 2015


Accueil du site | | | | Statistiques | visites : 15603

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le grand âge   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.12 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 1