canardbleu

Ar wreg ar botaouer koad

Ar wreg ar botaouer koad
Bal fisel

Dans son logis de paille, un peu pourrave, la femme du sabotier n’est pas vernie. Son mari est vraiment un miséreux : "Tais-toi, Perrine, tu ne manqueras pas de bois, mais de farine, je ne dis pas".

Mais elle a du tempérament : "S’il manque de l’eau, j’irai en chercher. S’il manque à manger, je m’en irai !"

Ma mestrez koant ’zo dime(z)et
Me garje din ne vije ket

Dimezet gant ur boutaouer koad
’N ur lochig plouz e korn ar c’hoad

’N ur lochig plouz ’n un toull disro
Lec’h nije den de(z)hi c’honjolo

Lec’h nije den de(z)hi c’honjole
’R saboter koat hennezh a rae

Hennezh a lare de(zh)i bepred
Tevet Perrin na ouelit ket

Tevet Perrin na ouelit ket
Koat d’ober tan na vanko ket

Koat d’ober tan na vanko ket
Bleud d’ober yod did laran ket

Ma vanko dour me ay’ dawid
Ma vanko bouet me ayo kuit


Accueil du site | | | | Statistiques | visites : 21442

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Menguy Guéguen (Kan ha diskan)  Suivre la vie du site Des textes et des chansons   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.12 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 4