canardbleu

Maurice Guéguen : Bretagne, orgue de barbarie et autres...

Maurice Guéguen est breton. Et il aime chanter. C’est donc une habitude depuis qu’il est tout petit : il chante en Breton.

Depuis plus de dix ans, son compère de « kan ha diskan » est Jean Menguy. Cette technique de chant très particulière, originaire du centre de la Bretagne, est très efficace pour animer la danse. Jean Menguy et Maurice Guéguen y excellent.

Au fil de ses rencontres, Maurice Guéguen s’est lié avec Claude Sahut : il a été le fondateur du café-théâtre-épicerie « le Kerganer », à Lanloup (Côtes-du-Nord). A tous les deux, ils ont mis au point un répertoire de chant à répondre de tradition gallèse (Haute-Bretagne). C’est aussi du chant à danser, influencé à la fois par la tradition basse-bretonne et la chanson populaire française.

De vingt ans passés en Languedoc, Maurice Guéguen a rapporté un amour immodéré du répertoire lapointesque. Il a donc monté avec Stéphane Le Luyer, accordéoniste bien connu dans les festoù-noz et ailleurs, un spectacle Boby Lapointe, avec quelques incursions du côté de chez Boris Vian. Au fil du temps, on s’en rend compte : c’est fou ce que Boby Lapointe compte de fans, quarante ans après sa mort !

Mais enfin : quand on aime chanter, et qu’on ne pratique ni la guitare ni l’accordéon, comment faire ? Une solution : l’orgue de barbarie. Et depuis 2009, Maurice Guéguen a ainsi apprivoisé le répertoire de la chanson de rue, en y adjoignant ce qu’il aime : Boby Lapointe bien entendu, et aussi Vian, Ferrat, Brassens, Montéhus, Bruant, Mac Orlan, Bourvil, des chansons qui font rire, espérer, râler, aimer ou pleurer… De quoi alimenter un répertoire pour chaque public et chaque circonstance.

Maurice Guéguen et son orgue de barbarie "Canard Bleu" parcourent donc la Bretagne et au-delà, pour toutes sortes d’animations : fêtes champêtres, cabaret, festivals, animation de rues, mariages, départs en retraite, clubs de vacances, collectivités...

Contact :

Maurice Guéguen

34 rue de Robien

22000 Saint-Brieuc

02 96 78 75 02
06 62 48 03 42

 

Articles les plus récents


Articles les plus récents


Enfant

mardi 22 septembre 2015 par Maurice Guéguen
Enfant n’écoute pas Ce que triste je dis Tu vis quand tu souris Je vis quand je te vois Notre bonheur est là Dans ta joie dans tes cris Quand tu joues quand tu ris Quand tu cours et t’ébats Danse devant la mer Chante dans la lumière Grandis dans l’allégresse Jaillis viens et repars Dans le (...)


Voyage

mardi 22 septembre 2015 par Maurice Guéguen
Je ne sais pas quand ma mère est morte. Elle a commencé à s’éloigner des vivants en 2006, quand elle a déclaré la maladie d’Alzheimer. Pendant huit années, elle a erré dans un monde dont je ne comprends ni la cohérence, ni l’incohérence. Elle a rompu les amarres pour un voyage dont personne encore n’est (...)


Culotte

mardi 22 septembre 2015 par Maurice Guéguen
Madame Hardouin est furieuse : − Vous vous rendez compte ! Alors, j’avais un peu sali ma culotte, ben oui, forcément, j’ai de la diarrhée… Et elle m’a fait ma toilette, elle m’a habillée, et moi juste après, j’ai sali. Mais je m’en doutais, je lui avais dit de faire attention, d’attendre un peu. Alors (...)


Journée

mardi 22 septembre 2015 par Maurice Guéguen
Au mois de juin, j’aime bien commencer ma journée à six heures du matin. Le jour pointe déjà, et quand je traverse le parc de la maison de retraite après avoir garé ma voiture, j’entends les oiseaux dans les arbres. Qu’ils s’amusent, qu’ils se chamaillent, qu’ils donnent l’alarme ou qu’ils chantent (...)


Salope

mardi 22 septembre 2015 par Maurice Guéguen
— Salope, salope, salope, salope, salope, salope, salope, salope, salope, salope, salope, salope, salope, salope, salope… Salope ! — Ça suffit, madame Chafrin, cessez d’insulter madame Charbonnier, elle ne vous a rien fait… — Elle m’a pris mon jeu de dominos ! Salope, salope ! — Mais non, madame (...)


Amours

mardi 22 septembre 2015 par Maurice Guéguen
Sur la porte de leur chambre, ils ont punaisé une photo. Franche et simple, Arlette regarde l’objectif. Son visage est un peu penché, on devine qu’elle hoche la tête, de gauche à droite plutôt que de haut en bas, comme elle le fait toujours lorsqu’elle s’exprime. Ce n’est pas un tremblement mais un (...)


Mange

mardi 22 septembre 2015 par Maurice Guéguen
− « Mange ! Il faut que tu manges, sinon tu perdras des forces ! » Les lèvres restent closes. − « Mange, il faut que tu manges ! » − « Ch’est dégueulache… » − « Il faut qu’elle mange, sinon elle perdra des forces... Mange, je te dis ! » Il lui donne une bourrade, une légère bourrade sur l’épaule. − « (...)


Famille

mardi 22 septembre 2015 par Maurice Guéguen
La ferme était celle des parents de François, le mari de Sylvie. Ils l’avaient exploitée d’abord en GAEC, puis seuls quand les anciens avaient pris leur retraite. Le père avait continué de donner un coup de main à la traite et pour quelques travaux peu pénibles. Malheureusement, un an plus tard, un (...)


Un euro

mardi 22 septembre 2015 par Maurice Guéguen
− Gisèle, arrête de taper un euro à ma sœur à chaque fois qu’elle vient ... − Je tape pas à chaque fois qu’elle vient, c’est la première fois ! − Non, l’autre fois déjà, ça fait deux euros… − J’y rendrai… − Tu dis ça mais tu rends jamais, ma sœur elle a pas beaucoup de sous… − J’y rendrai, j’ te dis !... − (...)


Couple

mardi 22 septembre 2015 par Maurice Guéguen
Mercredi 3 novembre Je vais voir mon père presque tous les jours à la maison de retraite des Ursulines, souvent deux fois par jour. Je me débrouille pour y aller vers onze heures et demie et vers cinq heures et demie le soir, juste avant les repas, pour m’assurer qu’il se lève et qu’il va à la (...)

Accueil du site | | | | Statistiques | visites : 15603

Suivre la vie du site fr    ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.12 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 1